Info n°1 bis – Assemblée Générale Janvier 2021

Chères Hospitalières, chers Hospitaliers, chers Amis, c'est dans un contexte particulier que nous avons tenu cette AG à distance, en visio conférence, le 23 janvier 2021. Toutefois, vous avez l'opportunité de vous exprimer sur son contenu : reportez vous à l'e-mail reçu le 31/01/2021 afin de pouvoir approuver ou non le Rapport Moral et le Rapport Financier 2020.

1.    Prière à Marie proposée à tous les fidèles par le Pape François

« Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu ».

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.

O Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme. Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches. Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.

Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi qu’aux côtes des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.

Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.

Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.

Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.

Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie.

Amen.

2.    Rapport Moral de l’année 2020, par Olivier, président.

Il y a 1 an lors de notre dernière assemblée générale, jamais je (vous, non plus, d’ailleurs) je ne me serais jamais douté de ce qui nous attendait en 2020.  
Quelle année extra-ordinaire ! Quelle année compliquée ! Quelle année dramatique pour beaucoup !

A année extraordinaire, réunion extraordinaire. Une fois de plus, nous nous retrouvons en visioconférence pour cette rencontre. Elle est importante : c’est l’heure du bilan. Je suis heureux de vous retrouver via les ondes, en étant conscient que cela ne remplace en aucun cas nos retrouvailles au local !

Même si notre activité habituelle a été complètement neutralisée par la situation sanitaire, je tiens à remercier vivement ceux qui cette année encore, ont œuvré pour le bien de notre hospitalité : le conseil, tout d’abord ! merci pour votre présence à mes côtés et votre efficacité. 
Je remercie tout particulièrement le père Santos pour son service au sein de l’hospitalité. En raison de son manque de disponibilité, il a préféré présenter sa démission à notre évêque, intimement convaincu qu’un aumônier plus présent serait profitable à l’hospitalité.   
J’espère que nous pourrons lui dire tous merci lors d’une future réunion à Epinay, quand cela sera possible !
Merci aussi à ceux qui ont consacré du temps à maintenir le lien avec nos malades malgré la situation ; c’est aussi cela le service de l’hospitalier !      
Merci à tous ceux qui ont fait un don financier à notre hospitalité… Elle en a bien besoin !
Merci à Marietta qui continue à me supporter…   
Merci à vous toutes et tous, amis hospitalières et hospitaliers, qui continuez à croire en notre hospitalité, à aimer notre hospitalité, à souhaiter la faire vivre encore longtemps.

Faire le bilan d’une année c’est revenir sur tous les moments passés, les bons et les moins bons. 
Bien sûr « le moins bon » qui prend toute la place, c’est la pandémie de la Covid-19 !       
Elle nous a empêché de partir en pèlerinage à Lourdes, elle nous a empêché de nous réunir (2 rencontres dans l’année : l’assemblée générale de janvier 2020 et la réunion de rentrée, en 2 demi réunions au mois de septembre 2020).    
Je ne vais pas m’attarder dessus ; vous connaissez les circonstances autant que moi !    
Le moins bon c’est aussi ceux qui nous ont quitté au cours de l’année dernière. Nous ne les oublions pas et je vous invite à penser et prier pour eux :         

Ils nous ont quitté en 2020…

En janvier :

  • Albert M., ancien hospitalier du secteur d’Etampes
  • Le père de François de F., un des diacres de l’Hospitalité

En février :

  • Pierre T., ancien hospitalier du secteur d’Athis-Mons
  • Corinne, fille de Monique C., pèlerine malade du secteur d’Evry
  • Jacqueline P., pèlerine malade du secteur de Bourray sur Juine
  • Marie-Lucienne, mère de Michel D., hospitalier de Draveil

En mars :

  • Marie Thérèse, sœur de Maryvonne H., hospitalière et du père Marc S.
  • Jean T. ancien hospitalier et pèlerin malade du secteur d’Athis Mons

En avril :

  • Aimé, frère de Julienne M., infirmière
  • Ginette, épouse de Marcel M., hospitalier
  • Jean-Claude, mari de Françoise M., pèlerine malade

En mai :

  • Madeleine T., mère d’André N., hospitalier de Brétigny

En juin :

  • Gérard, mari d’Eliette B., hospitalière

En juillet :

  • Jeanne C., pèlerine malade, grand-mère de Christelle et belle-mère de Patrick P.

En août :

  • Agnès, épouse de Marc B., tous deux pèlerins malades
  • Bernard L., pèlerin malade

En septembre :

  • Germaine C., hospitalière et pèlerine malade

En octobre :

  • Catherine, fille de Jean C., hospitalier

En novembre :

  • Airon M. D. S., père d’Ariana M., pèlerine malade,
  • Tony, le fils de Laëtitia L., hospitalière

En décembre :

  • Monique, la mère de Marie-Dominique R., hospitalière

Sans oublier tous ceux, chers à nos cœurs, dont nous n’avons pas appris le décès…

Le changement de vie que nous a imposé cette pandémie, nous a forcé à réinventer les choses. Elle nous oblige à remettre en question beaucoup d’habitudes que nous avions, elle nous incite à envisager différemment nos modes de relation.         
Et ça, c’est le bon !         
Oui, nous avons vécu autrement notre service, nous avons fait preuve d’inventivité pour maintenir la vitalité de notre hospitalité.

En avril, nous ne sommes pas partis à la rencontre de Marie à Lourdes avec nos amis malades. Mais Christelle vous a proposé de vivre un pèlerinage virtuel ; chaque jour elle nous a fait partager un temps fort comme si nous étions à Lourdes !           

En septembre, nous nous sommes rencontrés au local. Là encore, il a fallu repenser cette journée. Nous vous avons proposé de venir soit le matin, soit l’après-midi afin de réduire le nombre de participants pour respecter les règles de distanciation, en appliquant les gestes barrière (pas de repas partagé, gel hydroalcoolique à disposition…)

En octobre, nous vous avons invité à vivre un pèlerinage différent : « Lourdes autrement »      
Partir sans malade, pour vivre un temps inhabituel à Lourdes.        
Ce fut l’occasion de découvrir ou redécouvrir Lourdes, la vie de Bernadette.              
Ce fut l’occasion de prendre du temps pour soi, en groupe, sans impératif de service.
Ce fut l’occasion de vivre un pèlerinage différent à Lourdes.

Plus personnellement, en octobre aussi, j’ai pu participer au congrès des présidents d’hospitalités francophones. Congrès porteur d’espérance : les hospitalités ont réinventé la forme de leur pèlerinage ; elles parlent de leur prochain pélé de 2021 ; les sanctuaires ont pris toutes les mesures de protection nécessaires et nous attendent !

En décembre, nous avons organisé une rencontre en visioconférence.        
En proposant cette réunion, notre objectif était de maintenir le lien entre nous.             
Certains d’entre nous souffrent de se sentir isolés, de ne pouvoir se réunir, d’avoir peu de nouvelles. Alors, même si nous ne pouvons pas toucher tout le monde par ce biais, nous voulons garder contact et transmettre les informations nécessaires de la façon la plus vivante possible !!

Nous sommes riches d’un site internet, d’un blog, continuons à nous appuyer dessus, sans oublier ceux qui n’ont pas accès aux technologies modernes, en leur envoyant nos informations sur papier.

Forts de l’expérience que nous sommes en train de nous construire face à la pandémie, nous pouvons rester optimistes et mener des projets à bien en 2021…             
Nous en reparlerons plus tard dans cette réunion : le pèlerinage, la préparation et l’animation de la messe chrismale à la cathédrale…

Il nous reste encore beaucoup à accomplir… la situation n’aidera pas à la mise en œuvre rapide d’un rayonnement plus fort de l’hospitalité, mais cela veut dire que nous pouvons nous projeter dans la réalisation de nos projets : hospitalité jeunes, visibilité accrue dans le diocèse.

Voilà, sachons profiter de cette période troublée : créons, réinventons, projetons-nous dans l’avenir, osons, entreprenons !
Alors notre hospitalité vivra longtemps encore, pour le plus grand bonheur de nos amis souffrants.
C’est le souhait que je formule.   
Je vous souhaite une belle année 2021

Olivier

 

3.    Rapport Financier de l'année 2020, par Jean-Jacques, trésorier

Vous trouverez à la suite de ce compte rendu le tableau communiqué par Jean-Jacques. Les colonnes de gauche correspondent aux dépenses et celles de droite aux recettes. L'année 2019 est indiquée pour mémoire et comparaison, mais vous le verrez, difficile de comparer 2020 à une année normale...

Ce qu’il faut retenir de l’exercice 2020 :

  • La situation financière de l’hospitalité est bonne
  • 2020 est une année « blanche » donc moins de recettes, mais également heureusement moins de dépenses.
  • Une très légère augmentation des cotisations en 2020, merci à vous tous.
  • Une perte d’exploitation de 1325,06€ qui se décompose comme suit : un compte client 2019 soldé de 545€ qui ne pourront être récupérés (nous l’avons appris en 2020), et 848€ qui doivent être reversés par le diocèse mais ne l’ont pas encore été et le seront sur l’exercice prochain.
  • En 2021, Jean-Jacques projette un équilibre des comptes, avec tout de même des réserves liées à la situation sanitaire.

S’il y a la moindre question, vous pouvez évidemment contacter Jean-Jacques qui se fera un plaisir de vous répondre et de tout vous expliquer.

Il vous précise par ailleurs qu’il est encore temps de régler votre cotisation 2021 et que vous pouvez vous reporter pour cela à l’info n°1 ou figure toutes les informations !

 compte exploitation 2020

Cliquez sur l'image pour agrandir le tableau du compte d'exploitation. (ouverture dans un nouvel onglet)

 

4.    Pèlerinage 2021 du 19 au 24 avril

Les informations que nous communiquons aujourd’hui pourront être amenées à changer selon l’évolution de la situation sanitaire. A date, nous vous confirmons l’info suivante : nous partons à Lourdes en avril prochain, si possible avec des malades

  1. Le trajet : Le voyage ne s’effectuera pas cette année en CAR, mais en TGV, car il nous paraissait impensable de confiner des personnes 12h dans un CAR et que les tarifs annoncés par la société Lasbareille ont beaucoup augmenté pour 2021 en raison des mesures sanitaires.Une mutualisation est envisagée avec les diocèses de Pontoise et Créteil, afin d’avoir des places (environ 30, dont 15 pour des pèlerins malades) dans le TGV spécial affrété par Pontoise. Les autres voyageurs seront acheminés par un TGV classique et les billets seront achetés, comme à l’accoutumée, par le Service des Pèlerinages. Toutefois, les horaires de ces TGV normaux seront sans doute différents de ceux du TGV spécial. Tout ceci sera à reconfirmer au fur et à mesure de l’évolution des inscriptions.
  2. L'hébergement : Nous avons à cœur de vous offrir pour cette année tous vos lieux d’hébergement habituels. Cependant, nous attendons confirmation des hôteliers sur leur maintien de la restauration ou non. Sans restauration, nous ne pourrons pas maintenir nos réservations et vous proposerons un hébergement dans un autre hôtel. De plus, il faut avoir en tête que pour cette année, seules des chambres seules vous seront proposées (excepté pour les couples), ce qui pourra engendrer un surcoût éventuel.
  3. Programme prévisionnel : Sur place, nous serons amenés à mutualiser également quelques célébrations avec les diocèses de Pontoise ou de Créteil, mais aussi à vivre des célébrations « entre nous » avec les pèlerins valides. Le planning définitif du pèlerinage reste à affiner. Pour l’instant, tous les temps forts habituels seront proposés, toutefois certains lieux de célébration ne seront peut-être pas disponibles et nous serons peut-être amenés à alléger le programme. Tout ceci sera confirmé lors des Journées de Lourdes, les 11 et 12 février 2021. Lors de ces journées, Françoise POINSOT, notre directrice de pèlerinage, représentera notre diocèse à Lourdes. Des diffusion des conférences seront également organisées en visio-conférence et Christelle les suivra par ce biais. Olivier se pose encore la question de se rendre à Lourdes ou non, du fait des conditions sanitaires et parce que les Sanctuaires n’assureront pas l’hébergement et la restauration des Présidents, comme d’habitude. Quoi qu’il en soit nous reviendront vers vous pour vous transmettre toutes les informations utiles.
  4. Mesures sanitaires : Les mesures sanitaires dans les Sanctuaires et les Accueils seront draconiennes avec notamment l’obligation de fournir un test PCR négatif pour pouvoir entrer à l’Accueil Notre Dame. Il faudra également que l’Hospitalité créée une « équipe COVID » pour assurer la désinfection de tous les points de contacts de l’Accueil Notre Dame. Pour ce qui est des voitures bleues, elles seront réservées chacune à un pèlerin malade et désinfectées par nos soins à chaque utilisation. Pour ce qui est des déplacements dans les Sanctuaires, à ce jour ils sont réglementés et un circuit est créé afin d’éviter que les flux ne se croisent. Donc, pour se rendre sur la rive droite (à la Grotte ou aux piscines), il faut se rendre porte St Joseph, et pour la rive droite (Accueil ND, prairie ou Pie X), il faut se rendre à la porte St Michel. Nous ne savons pas à ce jour si des exceptions auront lieu pour les groupes constitués lors des processions. Pour venir au service, il faudra certainement faire un petit détour, ce qui impliquera un trajet un peu plus allongé depuis votre hôtel s’il n’est pas situé « à la bonne porte ».  Evidemment, des points de gel hydroalcoolique seront à l’entrée de chaque bâtiment et à plusieurs points dans l’Accueil Notre Dame. Pas de sanction si nous ne remplissons pas le « plateau » de l’Accueil. La capacité des salles sera également fortement réduite.

Vous l’aurez compris, l’état d’esprit de ce pèlerinage sera différent et nous serons très attentif, par obligation, aux pèlerins malades qui pourront prendre part à notre séjour : pas de personnes à risque au sens du COVID, pas de personnes en hébergées en EHPAD car impossible de prévoir une « quarantaine » au retour de Lourdes.

S’il était impossible de se rendre à Lourdes avec des pèlerins malades, nous irions tout de même seuls, entre hospitaliers, porter les prières de nos amis malades et confinés. Cela sera l’occasion d’un « pèlerinage différent », à l’instar de ce qui a pu se faire en octobre dernier pour « Lourdes autrement ».

Evidemment, si nous sommes confinés ou dans l’incapacité de nous déplacer du fait des mesures gouvernementales, nous serions contraints d’annuler, comme en 2020, notre pèlerinage, mais cela se ferait vraiment si nous n’en avions pas le choix.

 

5.    Les inscriptions au pèlerinage

Christelle va travailler pour 2021 sur le dossier d’inscription pour les hospitaliers et les pèlerins malades. Un prochain envoi sera fait par courrier à ceux qui l’ont déjà demandé et sera mis à disposition sur le site pour les personnes disposant d’une connexion internet.

Les dossiers ne seront pas envoyés automatiquement donc n’hésitez pas à vous manifester pour demander votre dossier (surtout en version papier).

Dans un premier temps, pour les hospitaliers, il s’agira de « pré-inscriptions » : choix au niveau du service, du transport et de l’hébergement. Aucun chèque d’acompte ne sera demandé dans un premier temps, contrairement à ce qui se fait habituellement.

Il vous est demandé de bien faire attention, lors du remplissage de votre dossier, à toutes les cases à cocher et de bien signer votre dossier. Sinon, celui-ci devra vous être renvoyé, sinon il ne sera pas conforme au niveau de la législation sur le RGPD (Règlement Européen de Protection des Données), qui impose des normes et un choix éclairé sur l’utilisation de vos données personnelles.

Le dossier du service des pèlerinages vous sera envoyé ensuite, pour confirmation de vos choix. Toutefois, nous ne savons pas encore si nous vous demanderons un chèque d’acompte en retour de celui-ci. Nous allons l’évoquer avec Françoise POINSOT afin de faciliter au maximum les choses en cas d’annulation du pèlerinage. Nous reviendrons vers vous à ce sujet.

6.    Info diverses

  • Messe Chrismale 2021

L’Hospitalité a été pressentie par le Conseil Episcopale pour animer la Messe Chrismale du 30 mars 2021, à la Cathédrale. C’est un moment important dans la vie de notre diocèse et une véritable joie de prendre part à la préparation de cette grande fête diocésaine. Cela va demander une certaine préparation, et Olivier va revenir vers Martial BERNARD, Vicaire Episcopal, pour voir avec lui tous les détails.

Vous pourrez donc participer de deux façon : la préparation « spirituelle » en lien avec le cérémoniaire notamment, et la préparation « communication », pour la préparation de la vidéo. Merci de vous signaler auprès de Christelle si vous êtes intéressés, afin que nous puissions organiser les choses ensemble.

Il va de soit que, comme pour le reste, le bon déroulement de la Messe Chrismale sera soumis aux conditions sanitaires en vigueur le 30 mars…

  • Changement d’aumônier

A l’heure actuelle, depuis le départ de Santos, aucun aumônier n’a été nommé par Mgr PANSARD. Toutefois, Olivier et lui sont au travail sur cette question.

  • Besoin d’un nouveau médecin pour l’Hospitalité

Notre médecin depuis de très nombreuses années (merci à lui !), le Dr FAYEMI, ne pourra assurer son service auprès de notre hospitalité cette année. Olivier va se remettre en contact avec le Dr MAUDUIT, qui avait assuré l’an dernier la commission médicale et devait prendre part à notre pèlerinage, afin de savoir s’il est disponible. Toutefois, si vous avez d’autres médecins qui pourraient être intéressé par le service des malades à Lourdes, n’hésitez pas à vous manifester.

Il est à noter que nous avons sur place des personnes compétentes au sein de l’équipe infirmière, qui pourront assurer le quotidien, en lien avec le service médical des Sanctuaires et les services de santé de Lourdes. Pour le trajet, nous pourrons également compter sur les médecins de Créteil et Pontoise, lesquels prendront part au voyage avec le TGV spécial donc cela ne posera pas de problème.

Il va de soit tout de même qu’au vu de la situation sanitaire, nous serions tous rassurés par la présence d’un médecin au sein de notre pèlerinage.   

  • Dossier d’inscription 2021 hospitalier

Le dossier d’inscription sera disponible très prochainement et vous sera transmis SUR DEMANDE à Christelle par courrier en version papier, ou par e-mail pour la version numérique (à privilégier pour ceux qui le peuvent). 

Evidemment, si vous l’avez déjà fait : n’en tenez pas compte, votre demande est déjà prise en considération !