Chères Hospitalières, chers Hospitaliers, chers Amis

Résolument tournés vers l’avenir !!

Oui, voici mon cri !

A l’heure où j’écris ces lignes, mes pensées sont toutes à vous, toutes à notre hospitalité.
Ce n’est pas encore l’heure du bilan de l’année (elle n’est pas encore achevée !), mais difficile d’oublier les restrictions, les frustrations, les espoirs déçus, le pèlerinage annulé, les réunions empêchées ou très encadrées par les gestes barrière.

Alors, je le redis : Résolument tournés vers l’avenir !

Et l’avenir, c’est d’abord notre prochain rendez-vous, le samedi 20 novembre.
Ce sera l’heure de nous retrouver pour faire un retour du pèlerinage « différent » de septembre.
Ce sera aussi l’heure de nous retrouver, de nous « voir », tout simplement.
Ce sera aussi l’heure de parler du pélé 2022.        
Car, oui, l’avenir c’est aussi penser à renouer le tablier, à se lever chaque jour du 2 au 7 mai 2022 et servir par Amour.

Et l’avenir, c’est ensuite notre rencontre du 22 janvier 2022, assemblée générale de l’hospitalité…
Moment du bilan, moment de détente et moment d’échanges.

Et l’avenir à plus long terme, c’est notre pèlerinage !!... Du 2 au 7 mai 2022.

Nous sommes attendus :
- Par nos amis malades et handicapés, d’abord ! Je ressens leur impatience à venir ou revenir à Lourdes. Marie leur manque. Leur parenthèse enchantée est l’occasion pour eux de se resourcer de reprendre des forces, de se gonfler d’espérance.
- Par les sanctuaires aussi ! L’appel était très clair lors du congrès des présidents d’hospitalités francophones à Clermont-Ferrand : Venez, venez, venez !
Appel du recteur des sanctuaires, Monseigneur Olivier Ribadeau-Dumas. Appel des responsables des accueils, MM Tardy et Labadie. 
Tout est mis en place pour une protection maximale (Pour information, aucun cas de Covid ne s’est déclaré pendant lors des pèlerinages, ou au retour).
Nous avons déjà commencé la préparation de ce prochain pélé, avec le diocèse.

Alors, forts de notre confiance en l’avenir, osons ! 
Osons revenir à Lourdes, osons nous remettre au service des souffrants et des faibles près de Marie à la suite de Bernadette, osons repartir en pèlerinage !!

Avec toute mon amitié   
Olivier

Lors du Congrès des Présidents qui a eu lieu fin octobre, nous avons eu la chance d’assister à des conférences sur notamment le thème de l’année 2022 qui sera la première partie du triptyque décidé par les Sanctuaires.

2022 : « Allez dire aux prêtres »
2023 : « Qu’on bâtisse une chapelle »
2024 : « Et qu’on y vienne en procession »

De quoi se replonger dans les apparitions de Lourdes et dans ce que nous a relayé Bernadette du message Marial.

Evidemment, au cœurs du Congrès et dans toutes les bouches : « et vous alors, vous êtes partis à Lourdes ? » … Nous avons pu échanger avec les hospitalités qui ont pu partir dans des conditions « classiques », d’autres qui, comme nous, ont choisi un report et/ou un pélé entre hospitaliers, et encore d’autres qui ont choisi de ne pas partir du tout.

Pour toutes celles qui ont pu se rendre à Lourdes, le bilan est unanime : pas de cas COVID liés de près ou de loin à un pèlerinage à Lourdes, et ce grâce aux conditions sanitaires draconiennes mises en place dans les Sanctuaires et plus particulièrement les Accueils. C’est un joli résultat malgré les difficultés d’organisations qui se sont posées, notamment pour ceux qui souhaitaient organiser un pélé classique (à compter de juillet/août). Ont été pointés des difficultés de communication avec les responsables notamment des hébergements.

Pour améliorer encore les choses, les Sanctuaires nous demandent davantage de communication pour l’année 2022 et celles à venir. Un exemple pour les hébergements : jusque là, nous demandions nos chambres six mois avant et envoyions nos chiffres « une fois pour toute » un mois avant le pélé, il faudra désormais communiquer régulièrement, et bien plus en amont. De ces chiffres, dépendra à certaines périodes l’ouverture des hébergements des Sanctuaires comme l’Ave Maria ou l’Hospitalet. Cela va changer notre organisation, mais également la vôtre : il faudra s’inscrire plus tôt.

De plus, pour continuer à être reconnu comme un lieu sûr, les Sanctuaires maintiennent la pression sur les mesures COVID et notamment dans les Accueils. Pour l’année 2022, l’obligation vaccinale s’appliquera aux pèlerins hébergés dans les Accueils et à ceux qui les serviront et donc… aux hospitaliers.

C’est avec joie que nous vous donnons rendez-vous en toute sécurité

SUR INSCRIPTION et avec un passe sanitaire

(formalité exigée pour la location de la salle)

Dans notre local, 14, rue de la Terrasse, 91360 Epinay sur orge.

Pour que cette rencontre soit possible :

       - Maximum 40 personnes dans la salle, donc 2 groupes avec inscription obligatoire

       - Désinfection de la salle par le conseil entre les 2 groupes

       - Pas de repas partagé

       - Masque obligatoire (sur la bouche ET le nez) durant tout le temps de la réunion

       - Lavage des mains au gel Hydro Alcoolique à l’entrée de la salle

       - Strict respect des mesures barrières (distanciation sociale, pas d’accolade ou de serrage de main, ni de bise…)

On sait… ça parait beaucoup ! Mais nous vous promettons de rendre ce moment convivial tout de même !!

Au programme :

       - Retour sur le pélé de septembre 2021

       - Retour sur le Congrès des Présidents du 22 au 24 octobre 2021

       - Distribution des dossiers de pré-inscription hospitaliers pour le pèlerinage du 2 au 7 mai 2022

       - Distribution des tracts et affiches publicitaires à apposer dans vos églises

Comme chaque année, les jeunes hospitaliers ont rendez-vous pour la biennale. Cette année, sur la lancée du Congrès, ce sont les jeunes de Clermont-Ferrand qui s’en occupent.

Les biennales des jeunes hospitaliers francophones se déroulent tous les deux ans, et rassemble des dizaines de jeunes hospitaliers.

Les biennales trouvent leur origine en 1992 à Cambrai c'est cette année là qu'a eu lieu la première édition. Depuis le rendez-vous est donné pour les hospitalités et leurs jeunes entre 16 et 35 ans, qui se succèdent dans l'organisation de ce rassemblement. Les générations d'hospitaliers se succèdent, mais la joie de se retrouver pour ce moment d'échange perdure.

L'hospitalité de Chartres devait accueillir la biennale en 2020, mais n'a pu le faire compte-tenu du contexte sanitaire. En 2018, les jeunes étaient reçus à Paris, à Marseille en 2016, Dax en 2014, Bourges en 2012, Agen en 2008, Avignon en 2006, Orléans en 2004, Strasbourg en 2002, Quimper en 2000, Arras en 1998, Montpellier en 1996, Reims en 1994.

biennale2022 eclaire mon coeur

Vous connaissez des jeunes hospitaliers intéressés ? Nous les orienterons avec plaisir pour leur inscription à la biennale pour les 4, 5 et 6 juin prochain.

Le thème retenu cette année est « Eclaire mon cœur ».