Prochains événements

Aucun évènement

Espace privé

S'abonner à nos infos

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript633dfb6f66140ReCAPTCHA, Google Maps, ou Acymailing, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.

Les prieres partagees par notre hospitalite

Lors de la rencontre de samedi 22 janvier 2022, Olivier nous a lu plusieurs textes dont je vous indique les références ci-dessous. Il nous a également lu un commentaire de texte, également inscrit dans cet article.

Les chrétiens face à la maladie et à la souffrance : « Ils seront unis dans ta main »

2 R 20, 1-6                  Ah ! Seigneur, daigne te souvenir de moi

Ps 22 (21), 1-11          Pourquoi m’as-tu abandonné ?

Jc 5, 13-15                  La prière de la foi sauvera le patient

Mc 10, 46-52              Que veux-tu que je fasse pour toi ?

Commentaire

Combien de fois Jésus ne rencontre-t-il pas de malades et ne désire-t-il pas les guérir ! Nos Eglises, bien qu’encore séparées, ont toutes conscience de la compassion du Seigneur envers ceux qui souffrent. Les chrétiens ont toujours suivi son exemple en soignant les malades, en construisant des hôpitaux, des dispensaires, en organisant des missions médicales et en se souciant non seulement de l’âme mais aussi du corps des enfants de Dieu.

Pourtant, cela n’est pas si évident. Les personnes en bonne santé ont tendance à considérer que la santé va de soi et à oublier ceux qui ne peuvent pleinement prendre part à la vie de la communauté en raison de leur maladie ou de leur handicap. Quant aux malades, ils se sentent souvent coupés de Dieu, de sa présence, de sa grâce et de sa puissance de salut.

La foi profonde d’Ezékias le soutient dans sa maladie. En ce moment de douleur, il trouve les mots pour rappeler à Dieu sa promesse miséricordieuse. Oui, ceux qui souffrent reprennent parfois les mots de la Bible pour crier leur douleur et lutter avec Dieu : Pourquoi m’as-tu abandonné ? Si notre relation à Dieu est sincère et profonde et s’exprime à travers des paroles de foi et de reconnaissance, elle pourra également dire dans la prière notre peine, notre douleur ou notre colère quand cela est nécessaire.

Les malades ne sauraient être que l’objet de soins ; ils sont au contraire des sujets vivants de la foi comme le découvrent les disciples dans l’histoire que nous raconte l’Evangile de Marc. Les disciples veulent poursuivre leur chemin avec Jésus, en ignorant l’homme malade au bord de la foule. Lorsqu’il les appelle, cela les détourne de leur but. Nous sommes habitués à prendre soin des malades mais pas à ce qu’ils se plaignent ouvertement et nous dérangent. Aujourd’hui ce sont souvent les malades des pays pauvres qui crient vers nous pour demander des médicaments, ce qui nous amène à réfléchir à la question des brevets et du profit. Les disciples qui voulaient empêcher l’aveugle de s’approcher de Jésus sont appelés à lui porter le message du Seigneur, un message d’amour qui a un son nouveau : Lève-toi, il t’appelle.

C’est seulement quand les disciples conduisent le malade à Jésus qu’ils comprennent enfin ce que veut le Seigneur : prendre le temps de rencontrer le malade et de lui parler, de lui demander ce qu’il désire et ce dont il a besoin. Une communauté de réconciliation ne peut naître que lorsque les malades font l’expérience de la présence de Dieu dans leurs relations avec leurs sœurs et frères en Christ.

Prière

Seigneur, écoute ton peuple quand il crie vers toi, affligé par la maladie et la douleur.

Que ceux qui sont en bonne santé te rendent grâce de leur bien-être, Puissent-ils servir ceux qui souffrent avec un cœur aimant et des mains ouvertes.

Seigneur, donne-nous de vivre tous dans ta grâce et ta providence et de devenir une communauté de réconciliation où tous ensemble te louent. Amen.

Notre fil Twitter

Notre page Facebook

Notre chaîne Youtube